Ma vision de la mode

Hi girlz,

Parlons peu, parlons mode.

En vrai, j’ai très peu de culture concernant cet univers et je ne vais pas faire semblant que je m’y connais parce que je communique beaucoup sur le sujet. Les magazines Vogue, ELLE, la fashion week, le goal de porter une pièce de « grand créateur« , je n’y accorde pas grande attention non plus. Peut-être par habitude, parce que plus jeune je me focalisais sur d’autres centres d’intérêts.

Je ne suis pas à l’affût des dernières tendances. Tiens, tendances ? Un concept qui pour moi, n’est pas à prendre trop au sérieux. Je m’explique. Pour ma part, la beauté est subjective. Le style aussi. Qui décide quoi porter pour être à la mode ? Et ça veut dire quoi « être à la mode », d’ailleurs ? Pourquoi on devrait écouter les médias qui nous disent ce qu’il faut absolument porter sinon tu es déclassée ?

Regardez, on constate bien que certaines pièces étaient mal vues, à l’époque, comme les chaussures méduses ou les cols roulés. Et maintenant ? Tout le monde se les arrachent.

Je ne suis pas les émissions TV « les reines du shopping » ou « incroyables transformations » que je considère plus comme de l’ordre du divertissement et encore. Ok, Cristina donne des conseils mais si je suis petite et que j’ai envie de porter un pantalon large, bah je le porte même s’il ne met pas ma silhouette en valeur. Ce genre d’émissions qui te poussent à t’habiller selon le regard des autres. Qui t’imposent des règles vestimentaires suivant leur point de vue à elles. Qui dénigrent directement ton style et qui font de leur avis à elles, une vérité.

Moi, je ne vois pas la mode comme ça.

Selon moi, la mode est personnelle. Le beau et le laid n’existe pas. Tout comme le look parfait. Je peux trouver une pièce à mon goût et pas une autre personne. Je vois cet univers comme un domaine de créativité, d’art, d’inspiration, d’expression de soi-même et de bien-être.

Pour moi, ce qui compte, c’est me sentir bien dans les habits que je porte. C’est choisir des vêtements parce que je les aime et pas parce que ce sont les autres qui les aiment. C’est se vêtir en fonction de moi et pas sous la pression de la société.

Mais, ce n’est pas si simple.

Notre cerveau s’est conditionné depuis notre plus jeune âge en fonction du regard des autres. Ne pas sortir décoiffée sinon cela fait négligé. Les survêtements sont faits pour le sport et la maison, pas pour aller au restaurant. Se fournir en friperie fait de toi une personne crade. Le look veste & pantalon de costume, c’est pour les grands évènements, sinon c’est que tu cherches à te la raconter. Ces critiques m’épuisent rien que de les écrire.

Qui ne sait pas déjà dit : « Je ne peux pas sortir comme ça, les gens vont me juger »

Lorsque tu grandis et que tu décides enfin à t’affirmer, en passant notamment par ton style vestimentaire, peut s’avérer assez compliqué. Tu as envie de porter tel look mais automatiquement tu vas te dire que tu ne peux pas.

Comme je ne suis pas une icône de la mode ou une quelconque influenceuse, je ne peux pas me permettre de porter cette tenue. C’est trop.

Tu peux arriver à te convaincre qu’il y a LES looks pour les personnalités publiques et LES looks pour toi.

Ce style va bien sur elle, mais sur moi je serais ridicule.

Et bien sûr, on parle de pièces que tu adorerais pouvoir porter. Juste, tu ne ressens pas l’assurance suffisante pour oser t’affirmer tellement tu t’es habituée à te vêtir suivant les dires des autres.

Petit à petit, l’oiseau fait son nid

Au fil du temps, des personnes arrivent à s’assumer. A se montrer avec des pièces, qu’aussi bien plus jeunes, s’en seraient privées à cause du jugement des autres et des commérages en supplément.

Pour ma part, j’ai un style qui a bien changé, comparé à quelques années en arrière. Avant, je jugeais mal les pantalons larges ou les pantacourts. Maintenant, je les adore. Et je ne vais pas me priver de m’en acheter parce que je sais que d’autres vont me dévisager en ricanant. L’idée, c’est d’arriver à se détacher du regard que les autres peuvent poser sur toi. De se rentrer dans la tête que tu t’habilles pour toi et pas pour obtenir l’approbation d’autrui. C’est d’être fière de ce que tu portes et de t’y sentir bien. Si on ne peut pas stopper les critiques, vaut autant dresser nos pensées jusqu’à qu’elles deviennent plus bienveillantes envers soi. Eviter de supposer. Se focaliser sur ce qui nous fait plaisir à nous.

En fait, assumer son style c’est un peu une histoire de développement personnel haha

En plus de certaines femmes qui s’affirment, certaines personnalités publiques influentes soulignent l’importance de la confiance en soi. Et mine de rien, cela peut s’avérer utile de voir de plus en plus de personnes communiquer sur le sujet. De cette façon, on peut arriver à se défaire de certaines croyances limitantes et de déposer un tout nouveau regard sur la mode, un regard beaucoup plus doux.

Voir qu’il y a une certaine vibe assez positive sur le sujet, qui se retrouve au-travers de ces personnes random, que ce soit sur les réseaux ou dans la rue, affirmant leur style (style pouvant être facilement critiqué par la société). Savoir que des médias soutiennent ce rapport bienveillant avec la mode et l’affirmation de soi. Et même des entreprises, notamment les friperies à succès. Tout ça (de mon point de vue), aide à s’assumer. A apprécier son style même s’il n’est pas au goût de tout le monde. A sortir de sa zone de confort pour être encore plus épanouie dans ses habits.

N’attends pas la validation des autres, mais juste la tienne.

Colette

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Get inspired

Entrez votre adresse e-mail pour vous abonner à mon blog et recevoir des notifications à chaque nouvel article !
Loading